Salut Internet ! Cela fait maintenant quelques semaines que je travaille sur une Swissball. Mais est-ce vraiment utile ? Entre objet de mode de bobo start-up et vraie vertus thérapeutique, voici ce qu’il en ressort après 6 semaines.

Pourquoi une Swissball ?

Avant de commencer, je n’ai aucune idée du vrai nom : Swissball, Gym Ball, Yoga Ball, Fitness Ball ou Poké Ball. Appelez ça comme vous voulez, mais ici on va continuer avec Swissball, parce que mes collègues l’appellent comme ça…

Cependant, puisque je suis curieux je suis parti à la recherche de l’origine du nom. Cette boule de plastique souple a été développé par un Italien en 1963, puis a été utilisé par un docteur Anglais sur ses patients Suisses. Puis, un thérapeute Américain, ayant vu les bénéfices de cette balle, l’a introduit dans ses pratiques et l’a nommé Swissball. Et c’est comme ca que le nom “Swissball” s’est répandue.

Rien n’est logique.

PVE travailler swissball bleue

Travailler sur une Swissball, ça fait quoi ?

La première fois que je me suis assis sur cette Swissball, j’avais des gros doute sur son utilité concrète au travail. Un siège mou, pas spécialement confortable et un équilibre branlant… Mais c’est justement dans cet équilibre branlant que réside tout l’intérêt de ce nouveau siège à la mode. Je m’attendais vraiment à une siège de jeune cadre dynamique bobo start-up, juste drôle mais sans plus.

Mais j’avoue qu’après avoir vu mon manager se casser la figure sur la Gym Ball, j’ai voulu tester l’expérience à mon tour. Et depuis, je suis le seul à l’utiliser au quotidien. Je crois que sa chute a décourager du monde..

Du coup, après plus d’un mois à m’asseoir régulièrement dessus, j’ai des abdos en béton. C’est magique, mes McDomino ont laissé la place à des tablettes de chocolat ! Plus de dadbud, plus de poignées d’amour, etc… plus aucun problème de gras.

“Une Swissball, c’est magique, mes McDomino ont laissé place à des tablettes de chocolat !”

Erwan, 100% objectif

C’est bien évidemment ironique.
Une Gym Ball ne fera pas de vous un Spartiate en quelques jours, mais elle fait travailler vos muscles sans spécialement demander d’effort.

Les bienfaits d’une Gym Ball

La première fois que je me suis assis dessus, j’ai trouvé ça bien plus confortable et stable que prévu. Pourtant tout l’intérêt de cette boule repose sur son instabilité et l’équilibre permanent que cela vous demande.

Il faut “contracter” ses abdos pour rester stable et le dos droit. Les pieds sont ancré dans le sol instinctivement, de façon à conserver son équilibre. C’est assez amusant de voir la différence de posture qui s’opère instinctivement sur une Swissball. Et c’est la tenue sur la durée de cette position d’équilibre qui prodigue des bienfaits à notre corps.

Et vous allez me prendre pour un fragile, mais la première fois, j’ai failli avoir des courbatures...

Du coup je me suis renseigné : Quelles sont les vertus d’une Swissball ?

5 bénéfices d’une Swissball

  • La Gym Ball permet de travailler les abdominaux sans douleurs ou efforts intenses.
  • La Swissball travaille les muscle du dos et maintient la colonne vertébrale droite. C’est parfait, j’ai une scoliose..
  • La Yoga Ball limite le croisement de jambes pour un meilleur équilibre. Ça tombe bien, je m’assoies n’importe comment…
  • La Pokéball travaille sur les articulations des genoux et chevilles. Idéal pour ne pas vieillir trop vite..
  • La Fitness Ball permet aussi de stimuler la circulation sanguine en gardant le corps en mouvement permanent. Je ne suis plus avachis au fond du siège..

Avec tous ces bienfaits, la Gym Ball est-elle le nouveau remède à tous les maux de l’Humanité ?
Non.

Travailler sur une Yoga Ball a des inconvénients. Tout d’abord, ça se dégonfle. Il faut donc la regonfler de temps en temps pour éviter que la boule ne s’affaisse. Ensuite, ça fatigue. C’est con, mais ça fatigue un peu, et s’asseoir sur un vrai siège fait du bien après avoir utilisé une gym ball.

Mais ce n’est pas le plus problématique. Ce qui me gène le plus avec la Swissball c’est que c’est plus bas que mon siège de travail. C’est moins agréable pour travailler quand t’es pas au même niveau… Et si je veux être à la bonne hauteur, il faut que j’achète une autre swissball, plus haute et donc plus grosse.

Je me suis renseigné pour régler ce problème, et j’ai vu que pour connaitre la bonne taille de sa yoga ball, il faut faire des calculs par rapport à la distance de l’écran, position des bras, angle des genoux, etc…
Donc techniquement, mon problème est facilement réglable. J’utilise simplement une Yoga Ball qu’on m’a donné, mais si j’ai envie, je peux m’acheter la parfaite Yoga Ball.
Est ce que je le ferais ? Oh hellllll no.

Conclusion

Alors, reprenons notre question de départ : Est-ce que la swissball est un objet de mode ou le nouveau siège pour bureau ?

Après l’avoir testé pendant 6 semaines, je pense que la swissball est juste un objet de mode qui plait aux premiers abords, et se présente comme un siège un peu amusant au départ, mais rapidement lassant. Certes, ces effets sont avérés et bénéfiques pour le corps, mais en comparaison avec le confort d’un vrai siège et sa simplicité, la swissball part vite aux oubliettes.

La preuve, j’étais le seul à l’utiliser au bureau, et maintenant, elle passe plus de temps dans son coin que sous mes fesses…

La fitness ball fonctionne plutôt bien alors que je m’attendais vraiment à des conneries, mais au bout de 6 semaines, je ne me sens pas spécialement gainé ou plus droit. Par contre, je sens que je suis beaucoup moins productif au quotidien

Qu’est-ce que vous en pensez ? Est-ce que vous avez déjà essayé de travailler sur une Gym Ball, et si non, est-ce que ça vous donne envie de tester ?

PS: CET ARTICLE A ÉTÉ RÉDIGE SUR UNE GYM BALL.


Mon dernier podcast sur Spotify :

À lire aussi sur Pérégrination vers l’Est :