Salut Internet ! Dans un mois, sortent les très attendues PS5 et Xbox Série X. Ces consoles sont attendues depuis 3-4 ans. Et au milieu de toute cette hype, c’est le moment qu’a choisi Amazon pour dévoiler Luna, sa solution de cloud gaming, anciennement connu sous le nom de Project Tempo.

Aujourd’hui, je vous emmène dans une de mes pérégrinations pas spécialement vers l’Est pour vous parler de Luna, du Cloud Gaming et de son futur

Lancement de Amazon Luna

Ça y est, Amazon se lance dans le gaming. Plus précisément dans le Cloud Gaming et rejoint Google, Microsoft, Sony et tellement d’autres acteurs. Ils viennent d’annoncer Luna, un service de gaming cross-plateforme dans le cloud par abonnement. Et en français : Amazon lance une console pour jouer au jeu n’importe où, et sur n’importe quel support. Tu pourras jouer sur ton téléphone, ta tablette, ton ordinateur ou ta télévision, c’est comme tu veux. Tout se passe dans le nuage, à distance donc tu n’as pas besoin d’avoir une console fixe dans ton salon. 

C’est super excitant. Tu peux jouer partout et tout le temps. Seul le confort changera. Dans le métro, le taxi, ton lit etc… tout ça, pour seulement $6 par mois. Le service paraît vraiment pratique et innovant. Mais ce système de cloud gaming, “jeu dans le nuage”, existe déjà depuis un moment, et de nombreux acteurs sont déjà présents.

Comment Amazon, qui ne connaît “rien” au Gaming espère-t-il conquérir ce marché ?

C’est un secteur hyper-concurrentiel avec des grosses brutes et des studios super-puissants. Google a tenté le cloud gaming avec Stadia, et aux dernières nouvelles, il est toujours en train de ramasser ses dents. Le Google Stadia s’est pris un mur en plein visage et son service n’as pas séduit du tout.

Alors pourquoi Amazon espère-t-il un résultat différent que Google Stadia ?

  1. Le prix de l’abonnement : Au lieu d’un service d’une vingtaine d’euro, Amazon Luna a choisi de commencer à 6€. C’est un grec sans boisson par mois, pour pouvoir jouer ou tu veux. Ce n’est rien. 
  2. Le système de “Chaîne” : Pour quelques euros en plus tu peux t’abonner à des “chaînes” qui sont des studios de jeu vidéo. Et tu recevras les derniers jeux du studio. Ça te permet d’avoir un abonnement pas cher, et en plus, de jouer aux derniers jeux des plus grands studios. En tant que grand fan d’Ubisoft, je peux prendre la chaîne Ubisoft, pour avoir leurs jeux, mais pas la chaîne EA Games par exemple. Ça te fait un abonnement personnalisable sur mesure et moins cher “en général” que les concurrents sur le même service. 

Donc, est-ce que je crois au succès de Amazon Luna ?


Hummm mouais…

Je ne doute pas qu’il y aura des clients, mais. Je ne pense pas que cela fonctionnera pour autant. Pour ça, il faut se pencher sur la cible de Luna.

Qui est la cible de Luna ? 

Les gamers PC ? Non. Les extrémistes PC ont de meilleurs performances avec leur ordinateurs actuels et ne reposent pas uniquement sur leur connexion internet. Une solution de cloud gaming ne sera pas vraiment leur priorité. Puis les gamers PC ont leur fierté, pour eux : c’est PC ou rien. Je vous déteste. Donc je les vois moyennement migrer sur Luna. 

Les joueurs “casual” alors ? Ceux qui se disent geek parce qu’ils jouent sur Mobile ? Amazon a annoncé que jouer à un jeu sur Luna, pendant 1 h en 1080p, c’est 10 Go de données Si tu n’as pas un forfait illimité, tu vas exploser ta consommation en une après-midi. Et on parle là du niveau minimum. Imaginez pour de la 4k en 60 FPS. Peu de monde peut supporter un tel débit pour uniquement une activité. Imaginez si quelqu’un d’autre dans la famille utilise internet en même temps ? C’est mort. Retour à l’ancienne ou on ne pouvait pas téléphoner et surfer sur Internet en même temps. 

5G ou Fibre Optique vous me dites ? Bonne blague. Ça ne sera que dans les grandes villes, et encore, pas avant longtemps. Est-ce que tout le monde a la 4G actuellement en France ? Est-ce que tout le monde a la fibre ? Non. Vous avez votre réponse.

Du coup, est-ce que la cible de Luna ce n’est pas la portion restante ? Pas les pro gamers hardcore, mais pas non plus les randoms “casu” ? Les joueurs “standards”. Ceux qui aiment bien les jeu vidéo, qui ont généralement une PlayStation dans leur salon, ou un ordinateur correct. Ils ne sont pas là pour la performance, mais ils rigolent quand ils entendent un gars dire qu’il est geek parce qu’il joue à Call Of Duty Mobile. En fait, cette portion restante c’est ce qu’on appelle les “joueurs“, les vrais joueurs, qui sont là pour l’émotion qu’un bon jeu dégage et surtout passer un bon moment en jouant confortablement dans son salon.

Les vrais joueurs.

Heureusement pour Amazon, c’est la très grande majorité des joueurs. Mais c’est aussi le business le plus implanté dans lequel la lutte fait déjà rage entre les deux géants, Sony et Microsoft. Alors proposer une console que l’on peut emporter partout pour jouer aux mêmes jeux peu importe le support, est-ce que ça plaira à ces joueurs ? D’ailleurs, est ce que ce n’était pas ce que proposait déjà la Switch ? Et elles sont ou les parts de marché de la Switch? Ah oui, évaporé en même temps que la hype d’Animal Crossing.

Sachant que dans un mois sortent les consoles Next Gen, PlayStation 5 et Xbox Série X, des brutes de performances pour jouer au top tranquillement dans son salon. Rivaliser avec cette puissance, tout en proposant cela dans le cloud, avec le problème de consommation d’internet ou la stabilité de la connexion que ça engendre, je suis perplexe.

Alors, est-ce que Amazon Luna est vouée à se “casser la gueule” ?

Hummm maeh.

Amazon arrive avec une belle proposition dans un marché concurrentiel. Mais Luna possède beaucoup trop peu de jeu pour l’instant. 100 jeux dans le catalogue pour commencer, ça peut paraître beaucoup mais c’est ridicule. Il existe des milliers de jeux, et il en sort des centaines par ans. Comment tu espères attirer des gamers en disant “hey coucou, j’ai 100 jeux”? Surtout que les “gros jeux” de Amazon ne sont des jeux pas particulièrement attendus, à peine intéressant pour la majorité des joueurs, dont certains sont déjà vieux de plusieurs années…

Comment tu espères détrôner Sony avec des jeux au mieux “passable” ?

MAIS. On peut noter que Amazon possède Twitch, le leader mondial, Chine exclus, du streaming de jeux vidéo. Je suis prêt à parier qu’Amazon prépare une petite synergie entre ses plateformes et proposer un résultat final plutôt sympa. Avec Twitch, tu crées la demande autour d’un jeu, et avec Luna tu réponds à cette demande.

Ensuite, Amazon investit énormément d’argent dans les studios de jeu vidéo depuis quelques temps. On peut noter un peu la récente hype autour de “New World”, un de leur jeu qui a l’air plutôt cool. Avec le portefeuille d’Amazon, tu peux facilement racheter des studios de jeu vidéo, à l’image de Microsoft qui rachetait Bethesda la semaine dernière.

Je fais l’impasse là-dessus parce que ce n’est pas le sujet, mais y’a beaucoup à dire ici aussi. De même pour Twitch Parties. Amazon qui fusionne le cinéma et le streaming, c’est incroyable le potentiel qu’il y a. Je trouve que c’est passe beaucoup trop inaperçu à mon gout. Dans mes recherches, j’ai même vu qu’Amazon lançait un jeu compétitif et stratégique calibré pour être massivement suivi sur Twitch. Offre & demande je vous dis

Si Amazon et Google échouent, est-ce que ça veut dire que le Cloud Gaming ne prendra jamais ?

Non.

Je crois sincèrement au cloud gaming. Je suis hyper excité par cette opportunité de pouvoir jouer à mes jeux préférés partout, et tout le temps. C’est vraiment une idée qui me donne envie. Le problème de la Nintendo Switch, ce n’était pas la même console dans ton salon, puisque les gamers ont souvent une Playstation ou un ordinateur. Donc, ta Switch n’était pas souvent dockée, et tu jouais à d’autres jeu en déplacement. Alors que jouer au même jeu partout, en changeant simplement de support, ça m’excite beaucoup.

Mais, tant que les principaux intéressés continuent à proposer une offre physique, ça poussera moins de joueur dans le cloud. Je parle ici de Sony et Microsoft avec leurs consoles respectives la PlayStation et la Xbox. Les consoles Next Gen sortent à peine et elles sont toujours “physique“. Microsoft propose bien une offre Cloud, avec son Xbox Game Pass Ultimate, mais ça n’est pas encore le cœur de son activité. Tout comme Amazon Luna, l’offre ne contient que peu de jeux pour l’instant. Mais c’est Microsoft. Ils ont déjà les consoles physiques, donc je suis sûr qu’une synergie entre physique et Cloud est prévue pour la Xbox série X.

Pourquoi la Next Gen n’est pas dans le Cloud ?

Mais tant que le cloud gaming n’est pas devenue la norme chez les constructeurs, je pense que ca limitera l’essor du cloud gaming. C’est d’ailleurs étonnant que Sony et Microsoft n’ait pas proposé une console cloud. Je m’attendais à ça pour la Next Gen.

  • Soit la technologie n’était pas prête pour faire tourner des gros jeux en cloud gaming. (Pas assez forte pénétration de la fibre optique et débit effectif par exemple.)
  • Soit Sony et Microsoft travaillaient depuis trop longtemps sur ces nouvelles consoles pour abandonner tout ça au dernier moment (ce qui se comprend).
  • Soit ils ont envie de faire un peu d’argent avant la fin des consoles physiques.

Si on passe en console cloud, il n’y aura plus de console à acheter ou racheter. Ce seront des machines dans le Cloud qui seront automatiquement mises à jour avec les meilleurs processeurs, les meilleures performances, les meilleures tout à chaque fois, à l’image de ce que propose Shadow, l’entreprise française de Cloud computing. Du coup ça fait moins de rentrées d’argent pour les constructeurs…

Enfin, c’est ce qu’on pourrait croire.
Sauf que vendre des consoles n’est pas vraiment bénéfique pour les constructeurs. La marge est minime, si tenté qu’il y en ait une. Par exemple, la PlayStation 3 se vendait en dessous de son coût de fabrication. Et Sony se rattrapait sur la marge des jeux. Une console sans jeu, ça ne sert pas à grand-chose.

Donc ce n’est pas vraiment la vente de console qui a dû motiver Sony et Microsoft. Je pense simplement que c’est un choix en réalisant que le marché n’est pas encore assez mature pour des console cloud. Donc Sony et Microsoft sortent une console physique. Et quand je lis les premiers retours sur les Next Gen, je ne suis pas du tout déçu. The Verge compare le changement au passage du modem 56k à la fibre optique ! Les premiers retours sont vraiment enthousiastes, et ils ne font même pas tourner des jeux optimisés pour la PS5 ou la Série X. J’ai vraiment trop hâte de tester ces nouvelles consoles !

Maintenant c’est juste dommage d’avoir un design aussi moche quoi…. Hein Sony

Conclusion

Nous en reparleront surement à la sortie des consoles Next Gen ou quand on aura quelques nouveautés sur le sujet. Au départ, dans cet épisode je voulais parler de plusieurs news divertissement et cloud que j’ai vu passé. Au final je me suis emporté sur Luna mais ça m’a fait vraiment plaisir de parler jeux vidéo !

En ce moment je prends aussi beaucoup de plaisir à faire des vidéos sur YouTube. J’alterne une semaine chacun, YouTube et Podcast/Article. Donc si jamais vous avez envie de savoir qui se cache cette voix suave, vous pouvez me retrouver sur YouTube, “Erwan Chatelet”. Le contenu est différent, c’est un peu du Vlog en Chine, sur des visites et des expériences, mais si vous suivez ce podcast pour la dimension asiatique, vous devriez aimer les vidéos. Portez-vous bien et à la prochaine. Salut Internet !


Vous souhaitez écouter un autre épisode ?

À lire aussi sur Pérégrination vers l’Est :