Salut Internet ! Récemment, j’ai dû faire appel à toute ma concentration pour me lancer, de façon efficace, dans la rédaction de ma Thèse de Mémoire. L’exercice étant difficile et chronophage. Il était donc primordial de rester concentré et efficace un maximum de temps.

Cependant, je suis quelqu’un de très facilement déconcentrable. Un mur blanc immobile devient très rapidement plus intéressant que mes révisions, et mon esprit s’éparpille avec une facilité déconcertante. Pour remédier à cela, il fallait impérativement que je trouve une solution. C’est pourquoi j’ai testé et listé plusieurs techniques pour rester concentré un maximum de temps.

Bougez régulièrement

Première technique que j’ai essayée, bouger régulièrement. En se basant sur le constat que l’immobilité nuit à nos performances, il est donc conseillé de bouger régulièrement. Cette technique conseille de se lever et marcher toutes les 30 minutes pour se changer les idées, faire le plein d’air frais et s’aérer le cerveau.

Ma petite variante personnelle, c’est de boire beaucoup d’eau. J’adore l’eau, c’est bon pour le corps, et dans 20-30 ans y’en aura plus. Le point ici, c’est surtout que ça force à aller aux toilettes toutes les 30-40 minutes, se dégourdir les jambes et retourner travailler.

Le Chronomètre

Le concept ici est simple et repose sur un mécanisme du cerveau. Il suffit de lancer un chronomètre sur son téléphone pendant 5 minutes et d’essayer de rester concentré jusqu’à la fin. Notre cerveau va nous pousser à réussir, en restant 100 % concentré pendant 5 minutes. Une fois que les 5 minutes seront passées, on relance le chronomètre pour 10 minutes, 15 minutes puis 20 minutes. L’idéal c’est de rester entre 15 et 20 minutes. Je n’ai pas réussi à rester 100 % concentré au-delà.

Fractionnez vos objectifs finaux

Avoir un objectif final aussi gros que la rédaction d’une thèse, c’est un objectif trop conséquent d’un coup. Et un but trop dur à atteindre n’est pas motivant. Vous aurez donc tendance à repousser l’échéance.

Pensez donc à segmenter un maximum votre travail, avec une liste de petits objectifs. En associant de petits objectifs, vous serez plus motivé pour avancer, et cocherez les points de cette To Do List rapidement.

Pour l’exemple de la thèse, “écrire un mémoire” est trop gros. Commencer par “choisir un sujet, un pays, une industrie ou une période”, puis “se poser des questions”, essayer de dégager une problématique, trouver un manque dans la littérature etc.

Et ce procédé s’applique à n’importe quel autre type de travail.

Fixez-vous des objectifs pour la journée

Ce technique est liée à la précédente. Avant de commencer votre journée de travail, faites une petite liste d’objectif que vous souhaitez accomplir. Des petits objectifs comme “Rédiger X pages d’ici ce soir, réviser la partie du cours sur X etc.” En se fixant 2-3 petits objectifs pour la journée, vous avancerez plus vite, et aurez la satisfaction de voir réellement votre projet final avancer.

N’hésitez pas à jumeler cette technique avec les autres dans ce post. Se cumule avec d’autres techniques. C’est aussi une bonne technique pour se mettre des petits challenges au quotidien. Cela stimulera votre productivité et votre compétitivité. Je suis de nature très compétitive et cette technique fonctionne plutôt bien avec moi.

Pomodoro (20+5)

C’est certainement la technique la plus connue de cette liste. Elle se repose sur les travaux de Francesco Cirillo dans les années 80. En se basant sur les mécanismes du cerveau, la technique Pomodoro préconise de travailler intensément pendant 20 minutes, puis de prendre 5 minutes de pause, et de recommencer ensuite. En jumelant cela avec vos petits objectifs, vous pourrez avancer très rapidement dans votre travail.

Fun fact : Pomodoro vient de “Pomodori”, qui veut dire “tomate” en italien. En effet, le premier minuteur utilisé pour ces travaux était le fameux minuteur en tomate.

Astuces supplémentaires

Voici une liste d’astuce que vous pouvez jumeler avec les techniques précédentes. Elles jouent sur votre environnement de travail ou ses conditions.

Travailler hors de sa maison

C’est un classique, mais ça fonctionne. Travailler hors de sa maison permet d’éviter les distractions, fini les livres, manga, BD, séries, frères sœurs et parents. Il n’y a plus que vous et votre objectif !

L’idéal serait de vous trouver un lieu près de chez vous pour travailler en toute tranquillité. Peu de temps de transport et un cadre de travail silencieux. Heureusement qu’en Chine il existe plein de bibliothèques publics ou d’espace de coworking comme WeWork.

Prendre de la caféine

Cette astuce est toute simple. La caféine permet de rester éveillé et réactif. Un petit café par-ci par-là, et vous restez au top. Mais n’en abusez pas. La caféine à haute dose à des effets néfastes pour la santé, et dans l’après-midi, cela nuit à votre sommeil, et donc votre concentration le lendemain.

Différencier travail et maison.

Faites une distinction claire entre travail et maison. Lorsque vous êtes au travail, vous vous donnez à fond, et dès que vous rentrez chez vous, fini le travail. Profitez-en pour vous aérer l’esprit, regarder une série et profiter de votre temps libre. Vous aurez tout le temps de vous replonger dans votre travail demain. C’est le moment de faire une pause et éviter la surchauffe.

Une fois que vous êtes à la maison, fini les angoisses, vous êtes de retour dans votre havre de paix. Cela vous permettra de vous endormir plus facilement sans angoisser sur votre travail. Une bonne nuit de sommeil est essentielle pour être plus concentré le lendemain, plus vif et moins fatigable. Cette thèse va vous donner du fil à retordre, donc affrontez-la en pleine forme.

Cette technique vous demande plus de temps pour vos objectifs finaux, mais elle permet surtout de travailler sans se mettre trop de pression et s’empoisonner l’esprit.

Des heures pour certaines tâches

Dévouez certaines heures à des activités particulières. En effet votre cerveau est fait de façon à ce que votre productivité varie au cours de la journée. Certains seront plus concentré en travaillant des mathématiques le matin et enchainant avec la Géo l’après-midi. À titre personnel, je sais que rédactionnellement parlant je suis plus productif 1-2 heures avant les repas. Je réserve donc ces heures là à la rédaction, et les autres à la recherche.


J’ai testé chacune de ces techniques et j’essaie de les mettre en place quand je travaille sur un gros projet. J’ai aussi vu de nombreuses autres techniques qui me paraissait pas vraiment intéressante ou efficace.

Pour aller plus loin, voilà certains articles qui proposent d’autres techniques, astuces ou réflexions pour rester concentré :