Depuis le 20 novembre 2019, les gares chinoises proposent un e-billet ! Fini le billet de train en papier, et bonjour au billet numérique.

Depuis ma première arrivée en Chine il y a 2 ans, j’ai eu l’occasion de voyager un peu dans les contrées et donc, de prendre le fameux Fuxing Train, le train à grande vitesse. Cependant, pour un pays super technologique, il était très perturbant de voir que les seuls billets disponibles étaient en version papier, à récupérer en gare uniquement.

Le train chinois passe au vert !

Quand on sait que le gouvernement chinois s’investit beaucoup dans une optique de développement durable et à la vue de tous les efforts mis en place jusqu’ici, il était donc étrange de ne voir aucune amélioration dans la distribution de billets, qui continuait à se faire exclusivement en version papier. En effet, le billet de train papier représente un important gâchis en Chine. Avec plusieurs millions d’exemplaires issus chaque jour, le train est le moyen de transport le plus populaire en Chine. Une grande partie de la population l’utilise quotidiennement pour aller travailler, impliquant donc un billet aller et retour tous les jours.

C’est ainsi qu’à partir du 20 novembre 2019, 47 gares de Chine sont passées au e-billet. Parmi ces gares e-billet, on peut noter la présence de la plupart des grosses gares chinoises (Shanghai Hongqiao Railway Station, Nanjing South, Hangzhou Hefei, Huangshan North, etc…). Nous noterons d’ailleurs que cette amélioration était déjà testée dans 45 gares depuis le 12 novembre, ce qui pousse le nombre total de gare e-billet à presque 95 gares.

Pour nous, français, le passage au e-billet a déjà été démocratisé depuis quelques années et s’est rapidement étendu à de nombreux secteurs. La Chine, pourtant très souvent à la pointe de l’innovation, présentait donc un retard certains dans ce domaine. Il faut cependant garder en tête que le réseau ferré chinois ne date que de juin 2015 avec la mise en circulation du premier Fuxing. La mise en place et l’arrivée du e-billet ne pouvait pas donc se faire aussi rapidement après le lancement à grande échelle du réseau ferré à grande vitesse.

Les avantages du e-billet

Le e-billet présente des avantages évident. Tout d’abord, c’est une économie de papier. Il permet donc d’éviter une quantité de pollution astronomique quand on sait le nombre de billets émis à l’année. En accord avec les politiques gouvernementales chinoises mises en place ces derniers mois, la Chine entends améliorer son empreinte écologique sur la société en éliminant petit à petit toutes les sources de pollution superflues.

Ensuite, le e-billet permet de gagner du temps. Que ce soit pour l’utilisateur ou pour l’institution, le e-billet ne rend plus obligatoire le déplacement en gare pour retirer son titre de transport, et permet donc de désengorger les gares chinoises. Ceux d’entre nous qui avons eu la chance de vivre quelque temps en Chine savent l’exercice que représente l’achat d’un billet en gare. Entre les différents types de guichets, les queues interminables et les Chinois qui te doublent pour diverses raisons, le passage en gare est rarement synonyme de plaisir.

Limite du passage au e-billet en Chine

Cependant, ce progrès n’est pas complet et présente quelques limites. Tout d’abord, on peut noter que seulement 92 gares appliquent ce nouveau moyen d’émission de billets. Dans un pays qui fait la taille de l’Europe et qui possède le deuxième réseau ferré le plus large du monde avec 130 000 km de voie, ce nombre de gares compatibles est plutôt faible.

Ensuite, cette avancée technologique et écologique n’est pas disponible sur tous les types de trains. Il faudra donc se contenter dans un premier temps des e-billets uniquement sur les trains à grande vitesse.

Par ailleurs, les e-billets ne sont disponibles uniquement sur les applications de réservation en ligne chinoises. Pour un occidental, encore novice en mandarin, il vous sera donc plus compliqué de vous procurer un e-billet. Ctrip, le principal distributeur de billet de train en Chine, avec une grande partie de consommateurs occidentaux, ne présente pas encore cette opportunité. Mais cela ne saurait tarder, puisque l’ensemble des compétiteurs chinois le proposent déjà. Laissons simplement à Trip.com le temps d’adapter sa structure au nouveau marché chinois.

Conclusion

Le développement du e-billet en Chine est sans aucun doute une très bonne idée qui s’est fait désirer. Cette initiative s’inscrit dans la continuité des mesures prises par le gouvernement pour limiter l’impact écologique de la Chine, en présentant des économies folles de papier. Cependant, il est bon de noter que ce progrès se fait lentement, dans uniquement quelques gares du pays, avec de nombreuses années de retards sur le reste du monde. Maintenant, mieux vaut tard que jamais…

Que pensez-vous de ces changements ? Vous demandiez-vous aussi pourquoi les e-billets n’étaient pas encore présents ?