Salut Internet ! En Chine depuis maintenant 4 mois, je n’avais pas encore pris le temps de visiter Pékin, la Capitale de cet Empire. Et c’est donc lors de la visite de mes parents que j’y ai mis les pieds. Ainsi, Mi-Avril, je suis parti 4 jours à Pékin, ou Beijing pour les sinophones. Un coup de fuxing hyper rapide, et 4 heures plus tard, nous voilà arrivé à Pékin, la capitale de l’empire Chinois.

Pékin, la capitale de l’Empire du milieu

Pékin est la capitale de la République Populaire de Chine et surtout la deuxième ville la plus peuplée du pays, après Shanghai. Appelé Beijing en mandarin, qui signifie « Capitale du Nord », Pékin a été renommé ainsi le 1er Octobre 1949, le jour de la création de la République Populaire de Chine par Mao Zedong, jour où elle est devenue la capitale du pays. Bien que très récemment considéré comme le centre du pays, la ville a cependant été fondé il y a 800 ans et présente donc un très fort patrimoine culturel.

Que faire à Pékin ?

Fort de son important patrimoine historique et sa localisation idéale sur le territoire, Pékin a donc connu un fort intérêt pour les dirigeants depuis de nombreux siècles. Le patrimoine culturel pékinois est donc un élément déterminant de votre visite. Mais la ville se démarque aussi par son étonnante capacité à innover. Un séjour d’une petite semaine sera donc le temps idéal nécessaire pour bien profiter de la ville.

La Grande Muraille de Chine, l’incontournable de Pékin

La grande muraille de Chine est l’attraction la plus populaire de Pékin. Il faudra donc réserver une journée pour la visite de la grande muraille de Chine puisqu’elle se situe à un peu plus d’une heure de transport de Pékin. Il est d’ailleurs possible de visiter 2 importantes sections du mur, Badaling et Mutianyu. A titre personnel, nous avons choisi Mutianyu, à la suite de recommandations. Il parait que cette portion est moins touristique car plus loin de la ville, à environ 1h30-2h de transport.

Et c’est un très bon choix puisque tout d’abord, nous n’avons eu que peu de touristes sur la muraille, et ensuite car nous sommes arrivés sur une portion du mur enneigé ! De la neige sur le mur était exceptionnel, même les guides chinois n’en avaient pas l’habitude. Nous avons alors marché quelques kilomètres sur la muraille jusqu’à une portion particulièrement pentue qui décourageait bon nombre de touristes. Ainsi que mon père… Ma mère et moi avons donc « escaladé » un peu et atteint une hauteur depuis laquelle la vue était sublime. Nous surplombions les collines alentours avec un joli panorama.

grande muraille chine mutianyu neige

La place Tiananmen

Deuxième élément incontournable de Pékin, la place Tiananmen est à faire de très bonne heure. En effet, arriver tôt sur la place permet d’assister au levé de drapeau, tous les matins mais aussi d’éviter toute la queue pour visiter la place. Je dois avouer que je n’avais aucune idée de ce que pouvait représenter la place Tiananmen, à part une énorme place justement… Et quelle ne fut pas ma surprise lorsque je suis arrivé sur une place qui faisait, à peu près, 2 FOIS LA FRANCE ! Elle fait 440 000 m² ! (Merci Wikipédia) Par comparaison, un terrain de foot « normal » fait 7 300 m². Tiananmen fait donc « seulement » 60 terrains de football.

En réalité, cette place est composée de très grands espaces vides, d’immenses étendues de carrelage, sans décoration, qui devait probablement servir à exposer les forces militaires (comme lors des événements de Tiananmen) et autres rassemblements. La seule fantaisie sur la place réside dans ces 3 énormes portes. Des portes qui seraient pour nous des entrées de châteaux XXL, mais qui sont juste là pour décorer sur la place. On ne joue vraiment pas dans la même cours…

De très nombreux touristes Chinois..

Alors, lorsque j’ai visité Chengdu, je me plaignais du monde devant le Grand Bouddha de Leshan, et bien ici, c’était encore pire. La queue pour entrer sur la place Tiananmen faisait au moins 200 mètres de long ! Mais, en bon escroc, je me suis faufilé à travers les masses pour arriver le plus vite possible à la fin de ce long serpent humain. Et pouf, après 20-30 minutes de queue, nous voilà sur cette place historique. Et ironiquement, comme je l’ai dit il n’y a pas grand-chose à faire. On peut marcher un peu, mais le plus important c’est de voir le mausolée de Mao de face, et de pouvoir accéder à l’entrée de la Cité Interdite, la prochaine étape de votre séjour.

Entrée de la cité interdite pékin

J’avais entendu dire qu’il était conseillé d’acheter ses billets en avance pour la Cité Interdite car il est possible de ne pas pouvoir en acheter là-bas. En fait, le nombre de billets quotidiens est limité à 80 000 exemplaires chaque jour, et je n’avais rien réservé. Heureusement pour nous, vers 10-11 heures il en restait. Et c’est ainsi que nous sommes entrés dans la Cité Interdite.

La Cité Interdite, le palais impérial de Pékin

La Cité Interdite est le nom donné au palais impérial situé en plein cœur de Pékin, qui par nature était interdit au peuple. Ainsi, construit au XVème siècle, cette petite cité parfaitement rectangulaire s’étend sur près de 75 hectares et mesure légèrement moins d’un kilomètre de long. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que tout le monde a la même réaction :

« Bof »

Tout le monde

C’est bien triste à dire, mais la Cité Interdite n’est pas vraiment intéressante. Certes, c’est un complexe de bâtiments très grands et imposants, mais absolument pas intéressant. On m’avait prévenu, mais je devais quand même le voir de mes yeux. Je me suis dit alors qu’il fallait prendre un audio-guide pour comprendre l’importance de ce vestige.

Un audio guide pour visiter la cité interdite ?

L’audio guide se résume à « Ici, les empereurs faisaient des banquets. Puis ici ils faisaient d’autres banquets, mais que les mardis en 8. Là, ils mangeaient avec leur famille. Dans cette salle, ils faisaient des banquets les jours impairs d’une année en chiffre premiers par l’hypoténuse du logarithme. » L’audio guide n’a aucun intérêt, car il n’apporte aucune information particulière… En 1 heure, la Cité Interdite est visitable car rien ne retient spécialement notre attention. Chaque cours est la même que la précédente, et chaque bâtiment ressemble au précédent… Bref, “à faire”, mais pas besoin d’y passer la journée.

Cependant, la petite colline derrière la Cité Interdite est très sympa à visiter. Et une fois en haut, vous découvrirez un splendide panorama sur l’ensemble de la Cité Interdite.

Panorama Cité interdite colline pékin
Voilà la vue que vous aurez

Le Temple du Ciel

Maintenant que vous avez visité les monuments incontournables de Pékin, il est temps de se tourner vers le patrimoine culturel religieux de la ville, en commençant notamment par le Temple du Ciel. Ce temple est remarquable par son architecture ronde, à contrepied de tous les temples traditionnels carrés de Chine.

monument rond temple du ciel

Il se trouve dans un grand parc qui abrite d’autres lieux tout aussi surprenant, dont une petite structure bien mystérieuse. Une petite place ronde, sans décorations particulières, sur 3 étages qui abrite en son sein une petite pierre, ronde elle aussi. Il s’agit ici de l’autel circulaire, une structure, pas spécialement explicite qui prend tout son sens lorsqu’on parvient à se placer au centre, sur la petite pierre. Il s’agit en fait d’un point de résonance, dans lequel le moindre de nos bruits est amplifié. Expérience assez amusante si l’on a la possibilité de l’essayer, mais pour cela il faudra parvenir à se frayer un chemin au milieu des Chinois qui auront le même objectif que vous. Toujours est-il qu’avec un peu de patience, vous trouverez votre chemin.  

Le Palais d’été

Malgré un titre trompeur, il ne s’agit pas d’un palais, mais d’un parc situé au Nord-Ouest de Pékin. Un vaste parc dans lequel on retrouve, à nouveau, plusieurs édifices religieux et autres extravagances. La plus marquante sera certainement ce bateau de marbre, immobile et fièrement posé au centre du lac.

bateau marbre lac palais été

Ce palais d’été se visite en plusieurs heures car le parc est vraiment agréable. Il donne envie de s’arrêter, se poser au soleil et contempler la nature qui nous entoure. Il y a aussi une petite colline sur laquelle trône une pagode, très facilement reconnaissable puisque c’est le monument le plus visible du palais, mais aussi le plus imposant. Et du haut de cette colline, juste derrière cette pagode, le paysage laisse miroiter un autre splendide panorama sur Pékin !

pagode parc palais été panorama

Le village Olympique des JO de Pékin 2008

Maintenant que vous avez visité les monuments et les temples de la ville, il est temps de se lancer dans les petites curiosités que propose Pékin, et quoi de mieux que le Village Olympique des JO de Pékin 2008. En tant que grande famille de sportif, mondialement connu pour notre maitrise de la sieste, il était donc obligatoire et presque religieux d’y aller. Un ancien village Olympique facilement accessible en ville était assez intriguant pour nous pousser à venir découvrir l’imposant complexe. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les chinois n’ont pas fait dans la demi-mesure ! Autour d’une avenue gigantesque repose le Nid d’Oiseau, le très design Water Cube et autres extravagants complexe sportifs.

JO pékin 2008 nid d'oiseau water cube
J’ai dû monter sur une grande échelle pour celle-là.

Sur plusieurs kilomètres se succèdent des bâtiments plus imposant les uns que les autres. Alors certes, la zone est un peu vide de nos jours, mais imaginer un tel lieu plein de spectateurs et sportifs lors des JO de 2008 suffit à faire rêver. Il est d’ailleurs possible de visiter les Nid d’Oiseau si on s’y prend à l’avance. Ce qui, bien évidemment, n’était pas notre cas. 

798 Art Zone, le quartier artistique de Pékin

798 art zone dinosaure rouge cage

Et comme nous, je vous propose de finir votre journée par une touche artistique en visitant la 798 Art Zone de Pékin, à l’Est de la ville. Bon… Je ne suis pas spécialement fan d’art, la plupart des musées me soûlent, et je trouve une grande partie des peintures surcotées ou juste moches. Mais l’art urbain et moderne, ça me parle ! J’avoue avoir beaucoup aimé flâner au milieu des différentes galeries. Pour les fans d’arts, vous y trouverez votre bonheur ! Et pour les Instagramer, pseudo influenceurs ou touristes tout simplement, vous découvrirez un immense quartier battant au rythme des divers exposions éphémères. Car la 798 Art Zone, ce sont des dizaines de blocs de bâtiments accueillant des artistes et leurs expos, le tout dans une zone entièrement piétonne. Il y a de quoi passer plusieurs après-midis dans le quartier si vous avez du temps libre.

exposition art zone 798

Conclusion

Avec les quelques activités que j’ai recensées ici, vous trouverez facilement de quoi vous occuper pendant 4 ou 5 jours, le temps d’un petit séjour dans la capitale de l’Empire du milieu. Je suis conscient que les avis sur Pékin sont très mitigés, et certains n’en retiennent aucunement une bonne expérience. De notre côté, nous avons beaucoup aimé découvrir une approche différente de la culture chinoise avec un autre mode de pensée et une organisation de ville. Je sais d’ailleurs que la ville est très polluée, bien plus que Shanghai, mais il faut croire que nous y étions au bon moment puisque je n’ai rien ressenti. Quoiqu’il en soit, je vous recommande vivement d’y aller faire un tour, ne serait-ce que pour quelques jours.

D’ailleurs, j’ai la chance de revenir étudier en Chine en 2019-2020, donc je repasserai surement visiter Pékin. Avez-vous d’autres lieux à me conseiller que je pourrais visiter durant mon deuxième séjour ?

Sinon, quel est le monument qui vous a le plus marqué ? Personnellement j’ai une forte préférence pour le Palais d’été, son parc et sa pagode.